Actualités


Travaux soutenus par la fondation

Direct validation of aptamers as powerful tools to image solid tumor. Martínez O, Bellard E, Golzio M,...
Publié le 28-10-2015
>> Lire plus...

>> Toutes les actualités

La recherche > Les projets soutenus > Oncologie structurale

Criblage des mutations pour l’oncologie structurale : cas des mutants de l’oncoprotéine Ras – SAMO

Publié le 07-03-2013

Coordinatrice : Marie Brut
Projet financé en 2013

 
La protéine Ras est impliquée dans la transduction du signal de prolifération cellulaire. Elle passe d’un état actif (liée au GTP) à un état inactif (liée au GDP). Une protéine Ras mutée peut rester liée au GTP et donc activée en permanence. Notre méthodologie pourrait permettre de concevoir et cribler de nouvelles mutations de Ras, capables de restaurer une activité GTPase normale.
Contexte
Le projet SAMO repose sur l’utilisation de la plateforme de simulation d’oncologie structurale du LAAS-CNRS et du logiciel FLEXIBLE permettant la cartographie des propriétés biomécaniques des oncoprotéines à un niveau de précision sans précédent.

L’objectif du projet
Le projet collaboratif SAMO établi entre des équipes du LAAS-CNRS et du CRCT-UMR 1037 crée une synergie entre simulation et expérience pour cartographier les propriétés biomécaniques des oncoprotéines Ras. Les mutations de Ras sont mises en cause dans environ 30 % des cancers et bloquent alors son activité GTPase, induisant une prolifération anormale des cellules tumorales. La simulation à l’échelle atomique et l’outil FleXible doivent nous permettre de caractériser les mécanismes fondamentaux de Ras et de ses mutants avec une précision inégalée (hydrolyse, corrélations internes à distance (allostérie), interaction avec les partenaires amont et aval) et de cartographier des sites sur lesquels nous pourrons opérer le criblage virtuel de nouvelles mutations permettant de restaurer son activité enzymatique. Ces mutants seront ensuite synthétisés expérimentalement pour validation. En cas de succès, cette approche permettra d’identifier de nouveaux points d’attaque pour cibler Ras.
Les résultats permettront de créer une banque de données des propriétés biomécaniques de Ras accessible à la communauté, dans le but d’apporter des informations complémentaires à celles fournies par les banques de données bioinformatiques plus conventionnelles, comme celles de Génotoul.
 
Mots clés
Modélisation à l’échelle atomique, Biologie informatique, Oncoprotéines Ras, Mutations, GTPases, Activation / inactivation artificielles, Expériences in silico.

Financement accordé
Fonctionnement
Prestations de service
 
Equipes participant au projet

- Equipe
“ Nano Ingénierie et Intégration des Systèmes “ LAAS–CNRS, Toulouse
Coordinatrice du projet : Marie-Brut
- Equipe “ Rho-GTPases dans la progression tumorale “, Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse (CRCT)–UMR 1037, Toulouse
Responsable : Gilles Favre


© Copyright La fondation RITC | Mentions légales | Plan du site