Actualités


Travaux soutenus par la fondation

Direct validation of aptamers as powerful tools to image solid tumor. Martínez O, Bellard E, Golzio M,...
Publié le 28-10-2015
>> Lire plus...

>> Toutes les actualités

La recherche > Les projets soutenus > Microenvironnement tumoral

Angiogenèse, microenvironnement et réponse thérapeutique - Modèle de membrane chorioallantoïde

Publié le 07-10-2009

Coordinateurs : Hervé Prats et Jean-Philippe Girard
Projet financé en 2008-2010
  Tumeur (flèche blanche) formée par des cellules humaines ensemencées sur la membrane chorioallantoïde (flèche verte) d’œuf de poule. Les vaisseaux sanguins de différents diamètres, issus de la membrane, sont attirés par la tumeur qui a besoin de cette vascularisation pour croître.
 
 

Contexte

L’action prioritaire est la mise en place d’un plateau technique original modèle d’angiogenèse in vivo CAM pour analyser les capacités pro-angiogéniques de cellules tumorales, de cellules du microenvironnement et de tissu tumoral « frais ».
Il permet de tester l’(anti)angiogenèse induite par des composés, des cellules ensemencées sur la CAM, ou encore des xénogreffes de tissus tumoraux. Les xénogreffes tumorales sont des structures cellulaires hybrides (cellules tumorales d’origine humaine, vaisseaux sanguins, péricytes et cellules inflammatoires d’origine aviaire). Ceci permet, dans des études de transcriptome ou de protéome, de distinguer la réponse de la cellule xénogreffée de celle du stroma.
Ce modèle, en partie mis au point dans l’équipe d’A. Bikfalvi (Bordeaux) puis transféré dans l’équipe de C. Susini sous la responsabilité de C. Bousquet (I2MR) permet de déterminer les caractéristiques majeures des cellules ou tissus tumoraux pour leurs propriétés de croissance in vivo mais aussi pour leurs capacités angiogéniques ou leur pouvoir invasif et de dissémination métastatique.
Ce modèle permet de tester aisément le pouvoir potentiellement thérapeutique de composés pharmacologiques. Il a aussi le mérite d’être assez peu onéreux et de poser moins de contraintes éthiques que l’utilisation d’animaux pour des tests précliniques initiaux. 
 

Objectif

L’objectif général est de mieux comprendre comment l’angiogenèse et les cellules du stroma tumoral (fibroblastes, leucocytes, adipocytes, ostéoblastes...) affectent l’initiation et le développement tumoral, et de favoriser l’émergence de nouvelles possibilités thérapeutiques.
Différents programmes de recherche utilisent ce plateau technique et devraient aboutir à la caractérisation de nouveaux modulateurs de l’angiogénèse (gènes, protéines ou composés régulateurs).
 

Mots clés

Angiogenèse, microenvironnement, stroma tumoral
 

Financement accordé

  • Contrat d’ingénieur : Mélanie Pucelle (fonctionnement du plateau, transfert des protocoles et de l’expertise vers les laboratoires partenaires)
  • Réunion scientifique ouverte aux équipes intéressées par le domaine.
 

Liste des équipes participant au projet



© Copyright La fondation RITC | Mentions légales | Plan du site