Actualités


Travaux soutenus par la fondation

Direct validation of aptamers as powerful tools to image solid tumor. Martínez O, Bellard E, Golzio M,...
Publié le 28-10-2015
>> Lire plus...

>> Toutes les actualités

La recherche > Les projets soutenus > Aptamères & cancer

Développement d’aptamères d’ADN pour le diagnostic des cancers - APTHERIM

Publié le 23-10-2009

Coordinatrice : Bettina Couderc
Projet financé en 2009-2010
 
  Structure tridimensionnelle d’un aptamère d’ADN

 

Contexte

Le taux de survie à 5 ans des patientes atteintes de cancer ovarien varie de 26 et 51 % selon le pays.
Les cancers ovariens sont à 90% des cancers épithéliaux qui se disséminent par extension de la tumeur aux tissus adjacents et par apparition des cellules tumorales dans la cavité péritonéale. Si le traitement standard (chirurgie puis chimiothérapie platine/taxane) induit une réponse complète dans 70% des cas, une rechute se produit dans la plupart des cas dans les 18 mois, entraînant une pathologie chimiorésistante. Il est donc nécessaire d’améliorer la détection des récidives.
Les aptamères d’ADN sont de petits oligonucléotides simple brin (31 à 80 bases) sélectionnés à partir de banques d’acides nucléiques pour leur capacité à se lier à une grande quantité de cibles (acides aminés, nucléotides, peptides ou protéines) avec une grande affinité et spécificité. Leurs propriétés en font de bons candidats comme sondes moléculaires pour la détection de cellules tumorales disséminées et comme inhibiteurs de molécules circulantes pro-angiogéniques comme notamment les cytokines.
 

L’objectif

Ce projet vise à concevoir, produire et tester des aptamères d’ADN utilisables pour le diagnostic ou le traitement antiangiogénique des adénocarcinomes ovariens. Les premiers aptamères seront ciblés sur l’antigène de carcinome CA125 et les interleukines 6 et 8. Les aptamères produits et optimisés seront d’abord testés sur des modèles cellulaires. Les aptamères ciblant les cytokines seront ensuite évalués sur modèle animal pour leur efficacité à agir sur la progression de la tumeur. Les aptamères de détection (anti-CA125) seront optimisés pour utilisation en détection in vivo de cellules d’adénocarcinome sur des animaux porteurs de tumeurs métastatiques par stéréo-macroscopie de fluorescence.

 

Mots-clés

Cancer ovarien, aptamère d’ADN, CA125, angiogénèse, cytokines

 

Financement accordé

Subvention de fonctionnement pour la mise au point des aptamères et l’étude de faisabilité

 

Equipes participant au projet

  • EA3035 Bettina Couderc, Magali Castells, Benoit Thibault, Isabelle Hennebelle, Eliane Mery
  • UMR CNRS 5089  Justin Teissié, Muriel Golzio, Laurent Paquereau, Vincent Ecochard
  • UMR CNRS 5623  : François Couderc     
  • PME Picometrics : Bernard Feurer, Audrey Rodat
  • Comité de gynécologie (ICR) : Denis Querleu, Eva Joun
     
 


© Copyright La fondation RITC | Mentions légales | Plan du site